Maths en Anglais en Section Européenne


logo Académie de Bordeaux

Équipe académique Mathématiques
Bordeaux, le 11 octobre2012

Accueil Site Maths Bordeaux

Cette présentation a pour but de résumer les différents aspects du fonctionnement d’une section européenne Anglais-Maths, tel que défini au niveau de l’Académie de Bordeaux en lien avec les textes nationaux.

 

Elle s’adresse aux professeurs de DNL (Discipline Non Linguistique), à ceux qui envisagent d’enseigner cette matière (et qui souhaitent notamment se présenter à la certification en langue étrangère), et plus généralement aux personnes qui veulent avoir une vision globale d’un tel enseignement.

 

PRESENTATION

 

1)  Historique

 

Les sections européennes au lycée proposent aux élèves un enseignement de DNL (Discipline Non Linguistique) complété généralement par un cours de renforcement en langue (Anglais européen).

 

L’histoire-géographie était « historiquement » la DNL la plus fréquente en section européenne ; cependant, certains lycées de l’Académie de Bordeaux ont décidé d’ouvrir une section européenne dont la langue vivante est l’anglais avec une DNL-Mathématiques, dans le cadre d’une diversification des DNL.

 

La spécificité de la DNL « Maths » a impliqué l’ouverture de telles classes européennes majoritairement en seconde, en 1°S, en T°S, mais une diversification des séries s’est aussi opérée et il existe aujourd’hui des sections européennes Anglais-Maths en série ES et L également.

 

Si l’enseignement des mathématiques pouvait paraître éloigné de celui d’une langue au départ, l’intérêt de savoir exposer, à l’oral, un travail scientifique en langue étrangère semble opportun dès le lycée pour les élèves qui le souhaitent et s’en sentent capables, en vue de la poursuite d’études (exemple : la soutenance d’une thèse scientifique), ou plus généralement en vue de l’utilisation dans la vie professionnelle de telles compétences.

 

Haut de page

2)   Textes officiels

 

Les liens ci-dessous permettront aux intéressés de trouver les documents nationaux règlementant les sections européennes.

3)  Objectifs en section europÉenne Anglais-Maths

 

  •        développer des aptitudes à présenter un travail mathématique en anglais dès le lycée, tel un futur professionnel devant des interlocuteurs anglophones et/ou avec lesquels la seule langue d’échange est l’anglais .
  •  

  •        être capable d’utiliser l’anglais scientifique et la culture européenne dans la vie professionnelle notamment ;
  •  

  •        se présenter au bac à une épreuve orale spécifique dans le cadre d’une option facultative « section européenne » qui permet d’obtenir un bac avec « mention européenne », lequel pourra être valorisé notamment lors de candidatures à des formations post-bac (année d’études à l’étranger etc…).
  •  

     

Haut de page

4)  Recrutement des ElEves et organisation des enseignements

 

La mise en œuvre des sections européennes Anglais-Maths a généré plusieurs expérimentations « locales » à l’origine desquelles on trouve souvent un professeur de Mathématiques capable de parler correctement l’anglais et des professeurs d’Anglais, ainsi qu’une volonté du Chef d’établissement.

 

Une harmonisation s’est mise en place au cours des années, synthèse des expériences positives et des textes officiels régissant ces sections.

 

Plusieurs tentatives d’organisation ont été menées selon :

 

    les moyens alloués à de telles sections ;  

     

    le type de recrutement souhaité par le lycée dans sa ZAP en seconde :

     

certains lycées privilégient un examen d’entrée, d’autres une consultation des dossiers scolaires des élèves de collège. Tout élève intéressé doit déposer sa candidature auprès de chaque lycée concerné dans un dossier spécifique qui complète le dossier d’inscription en seconde envoyé par le collège.

 

Les collèges mènent un travail d’information et de conseil aux élèves intéressés par le biais des conseillers d’orientation psychologues, des professeurs principaux de troisième, des professeurs d’anglais etc…

 

 

Les modalités les plus fréquentes sont :

  •     En DNL Anglais-Maths:
    •  

    •     1h par élève et par semaine, si possible dans un groupe d’effectif  n’excédant pas 20 élèves ;
    •  

    •     beaucoup d’oral ;
    •  

    •     résolution de problèmes scientifiques liés au programme de maths, présentation de la solution sous forme d’échanges à l’oral, ou d’exposés au tableau en anglais, de façon intelligible par des anglophones.

       

    •     Mise en place du vocabulaire mathématique et scientifique en anglais.

       

    •     Résolution de problèmes liés au programme mathématique de la classe concernée (2nde, 1ère ou Terminale) : le cours de maths est assuré en français par le professeur de maths, l’heure hebdomadaire de maths en anglais est assurée par le professeur de DNL Anglais-Maths (parfois le même qu’en maths) qui s’appuie sur les connaissances des élèves pour les aider à verbaliser, en anglais, la solution d’un problème sur les différents thèmes du programme.

       

       

    Il s'agit là d'un usage opérationnel de la langue étrangère dans le cadre mathématique.

  •     En Anglais Européen :
    •  

    •     1h par élève et par semaine en plus de l’horaire d’anglais normal;

       

    •     beaucoup d’oral ; le professeur d’anglais européen a pour principal objectif de renforcer le niveau de spontanéité orale ,d’accentuer la fluidité du langage des élèves, par un enrichissement du  vocabulaire , des structures linguistiques et des stratégies de communication, notamment par le biais des TICE.
    •  

    •     des sujets variés de société sont abordés : sur l’Europe, en débat, en exposé, ou dans le cadre d’échanges avec des anglophones : présence d’un ou plusieurs assistants de langue anglophone,  projet COMENIUS, échange des élèves dans des lycées jumelés, théâtre en langue anglaise, préparation de la journée de l’Europe…
    •  

      Au total : deux heures supplémentaires par semaine et par élève

       

      Plusieurs exemples d’organisation en seconde

       

      •     Une classe de seconde entièrement européenne où tous les élèves pratiquent la DNL, et où le professeur de maths peut être aussi le professeur de DNL, ce qui permet d’enseigner certains chapitres entièrement en anglais. Ces classes sont cependant parfois d’un niveau plus élevé que les autres secondes du lycée, ce qui présente les avantages et les inconvénients que l’on peut imaginer. Il est vivement souhaitable alors que les cours de DNL aient lieu en demi-classe dans ce cas pour favoriser l’expression orale.
      •  

      •     une classe de seconde dans laquelle est inclus un groupe européen, ce qui permet d’équilibrer les classes de seconde ; ce groupe doit être suffisant (idéalement une demi-classe) mais sans dépasser la vingtaine d’élèves pour favoriser la prise de parole. Le professeur de DNL doit alors « découpler » son cours du cours de maths « classique », ce qui permet cependant la résolution de problèmes, une organisation plus souple (le professeur de DNL peut ne pas être le professeur de maths de la classe mais les deux enseignants travaillent en équipe).
      •  

       

      Plusieurs exemples d’organisation en première

       

      •     une classe de 1°S européenne Anglais-Maths  incluant les élèves de seconde européenne et d’autres arrivant d’autres secondes (non européennes) avec l’accord du professeur d’anglais et de maths de seconde (ces élèves suivent la section durant 2 ans au lieu de 3)
      •  

      •     une classe de 1°L, 1°ES ou 1°S partiellement « européenne », où l’heure de DNL est découplée du cours de maths en français, où le contenu de DNL est adapté au programme de maths de la série en privilégiant la résolution de problèmes, l’expression orale des élèves…
      •  

       

      Plusieurs exemples d’organisation en terminale

       

      •     une classe de T°S européenne Anglais-Maths qui est souvent composée d’élèves ayant toutes les spécialités de T°S et toutes les LV1 et LV2 possibles (organisation d’emploi du temps à prévoir). Les thèmes abordés en DNL sont alors ceux de l’enseignement obligatoire en lien avec l’examen.
      •  

      •     une classe de T°L, T°ES ou T°S partiellement « européenne » sur le modèle de celle de première.
      •  

       

      Evaluation des élèves pendant la scolarité

       

      Elle est basée sur 4 modalités principales :

         

        l’implication orale en classe et la prise de parole en continu ;

         

        l’enrichissement du niveau de langue au cours de l’année ;

         

        l’appropriation d’un  vocabulaire spécifique ;

         

        la qualité des prestations ;

         

      Elle peut être établie en commun par les deux professeurs (DNL et Anglais européen) à la fin de chaque trimestre et résumé sur le bulletin scolaire dans la rubrique commune du type « EURO ANGLAIS-MATHS ».

       

      Elle peut aussi être séparée, chacun des deux professeurs proposant un bilan dans son domaine de compétences (DNL-Math et Anglais-euro)

       

      L’option européenne étant facultative, il convient bien sûr d’être bienveillant à l’égard d’élèves demandeurs, mais qui doivent en priorité réussir leur scolarité dans les matières obligatoires. De ce point de vue, il est important de discuter avec les élèves au cours des trois années de l’opportunité de poursuivre ou d’arrêter la section européenne s’ils éprouvent des difficultés scolaires ou s’ils manquent de motivation pour atteindre les objectifs de la classe européenne.

       

      Cet enseignement s’étale ainsi sur 2 ou 3 années selon des modalités (objectifs  et évaluation) analogues.

       

    Une note de contrôle continu est attribuée à chaque élève en fin de terminale ; elle compte pour 20% de la note finale.

     

Haut de page

   5)   Epreuve spÉcifique en classe de Terminale

 

Les professeurs de DNL-Maths et d’anglais européen travaille en collaboration avec  les IA-IPR d’Anglais et de Mathématiques pour :

     

    faire le point sur le fonctionnement des sections européennes;

     

    uniformiser les pratiques pour qu’elles correspondent aux textes officiels régissant ces classes ;

     

    préparer l’examen final de Terminale (documents supports, grille d’évaluation) en réunissant les différents professeurs concernés pour qu’ils échangent leurs points de vue et leur travail, puis qu’ils constituent les jurys.

  •     Concernant le déroulement de l’épreuve
  •  

    Chaque candidat prépare pendant 20 minutes un exercice, puis propose une solution au tableau pendant 10 minutes. Ensuite il s’entretient pendant 10 minutes avec le jury sur un des thèmes étudiés pendant sa scolarité, puis le cas échéant, sur des thèmes élargis.

     

    Conformément aux textes officiels, chaque candidat se présente à l’examen avec une liste de thèmes (DNL, Europe, civilisation…) suivant le choix des professeurs et/ou de l’élève lui-même.

     

    ressources\exemple_de_liste_a_presenter_epreuve_specifique_TS.pdf

     

    ressources\exemple_de_liste_a_presenter_epreuve_specifique_TES.pdf

     

  •     Concernant la nature des sujets de maths
  •  

    Un socle commun de chapitres de terminale S est choisi (accord entre les interrogateurs DNL) : les sujets sont communs à tous les lycées où se présentent des candidats, établis en concertation, pour une série donnée.

     

    Deux exercices, chacun sur un thème différent, sont proposés au candidat qui choisit d’en résoudre un des deux.

     

    ressources\exemple_d_epreuve_specifique_TS.pdf

     

  •     Concernant l’évaluation
  •  

    Le candidat :

    • doit faire preuve de ses capacités à expliquer, à présenter clairement son exposé, et à employer des structures riches et variées dans la langue étrangère tout en résolvant au mieux l’exercice.
    • peut compenser un niveau d’anglais moyen par une prestation claire et intelligible de l’exercice mathématique ;
    • peut compenser une résolution de l’exercice moyenne par un bon niveau de langue ;

     

    ressources\exemple_de_grille_d_evaluation_epreuve_specifique.pdf

     

    La note du candidat est mise d’un commun accord par un jury de deux professeurs : un professeur de DNL et un professeur d’Anglais. >

     

    Cette note compte pour 80% de la note finale.

   6)   Certification complÉmentaire en langue ÉtrangÈre

 

Cet examen est organisé chaque année par un collège d’IA-IPR pour délivrer aux professeurs qui n’enseignent pas une langue une certification qui leur permettra d’intervenir dans la DNL d’une section européenne, ou plus généralement d’assurer des séquences de leur matière en langue étrangère dans le cadre des programmes si nécessaire.

 

Les renseignements sur cette épreuve pour les professeurs désireux d’enseigner une DNL et en particulier la DNL Anglais-Maths sont à prendre à partir du lien ci-dessous.

 

 

Haut de page

 

   7)   Exemples de séquences de DNL Anglais-Maths

 

Les liens ci-dessous renvoient à des conceptions possibles (exemples non exhaustifs) d’une séquence DNL Anglais-Maths à chaque niveau du lycée; le dernier propose une liste (non exhaustive) de mots de vocabulaire général ou spécifique aux mathématiques à toutes fins utiles.

 

 

Haut de page

    8)   Exemples d’implications europÉennes possibles

 

Il existe bien des formes d’organisations pour relier l’établissement scolaire à l’Europe, et les élèves européens entre eux.

 

Quelques pistes :

 

  •        Implication des assistants de langues dans les cours
  •  

  •        Voyages linguistiques scolaires
  •  

  •        ;e-mailings, e-exchanges… entre établissements européens
  •  

  •        Projet européen Coménius 
  •  

Les objectifs sont de favoriser la coopération transnationale. Il donne aux élèves et aux enseignants la possibilité de travailler conjointement sur un ou plusieurs thèmes d’intérêt commun. Cette coopération leur permet d’échanger des expériences, de découvrir des aspects différents de la diversité culturelle, sociale et économique de l’Europe, d’accroitre leurs connaissances et de mieux comprendre et apprécier les points de vue des uns et des autres.

 

Il favorise le travail en équipe,  les relations sociales et surtout l’utilisation des TICE.

 

 

  •       Journée de l’Europe :

 

    Cela peut être une occasion d’organiser une journée de rencontres et de  faire intervenir des personnalités d’Europe installées à dans l’académie :

        -  des étudiants Erasmus

        -  des restaurateurs

        - des musiciens

        - des députés Européens

pour un échange fructueux avec les élèves.


 

Haut de page

    Liens utiles

 

pouvant compléter votre recherche personnelle sur les maths en anglais !

 

 

 

Haut de page